27/05/2009

jBoss max_bundle_size AIX cluster

This is a technical note about configuring a JBoss cluster on AIX 5.3.
I've set up a JBoss cluster on AIX. With default settings, JBoss startup throws an exception
(1). After a quick google, I've found the JGRP-798 on jBoss JIRA with a Workaround about configuring NIC or decrease max_bundle_size value to 8000 in cluster-service.xml.
I've tried to find aroud the web how to get rid of the 8000 limitation in the value of max_bundle_size, which meant finding correct AIX NIC settings.

I've finally found the following commands for AIX 5.3 as superuser :

no -o udp_recvspace=65000
no -o udp_sendspace=65000

This allowed me to use a max_bundle_size value up to 64000 in cluster-service.xml file, and increased performances of the JBoss cluster.

Hope this will be helpful.

(1)StackTrace in server.log :
2008-07-11 03:11:32,870 ERROR [org.jgroups.protocols.UDP] max_bundle_size (64000) is greater than largest TP fragmentation size (8000)
2008-07-11 03:11:32,870 ERROR [org.jgroups.protocols.UDP] the following properties are not recognized: {enable_bundling=true, max_bundle_size=64000, max_bundle_timeout=30}
2008-07-11 03:11:32,872 DEBUG [org.jboss.cache.aop.TreeCacheAop] Initialization failed jboss.cache:service=TomcatClusteringCache
org.jgroups.ChannelException: unable to setup the protocol stack
at org.jgroups.JChannel.init(JChannel.java:1272)
at org.jgroups.JChannel.(JChannel.java:265)
at org.jgroups.JChannel.(JChannel.java:248)
at org.jboss.cache.TreeCache._createService(TreeCache.java:1474)
at org.jboss.cache.TreeCache.createService(TreeCache.java:1388)
[....]

25/05/2009

Respirez, c'est la TAXE

Communiqué du gouvernement mondial n°52234, Terra-Nova le 27/12/2015

Maintenant que le CO2 est admis par l'opinion comme étant la principale cause du réchauffement, le gouvernement mondial est passé à la vitesse supérieure en décrétant une taxe carbone sur la respiration.
Le simple fait de vivre pollue, et c'est pour ça que les humains doivent maintenant s'acquitter d'une taxe pour le droit de respirer.
Le calcul des sommes dues est proportionnel à la masse corporelle à alimenter en oxygène, calculé pour chaque individu.
Quiconque ne paiera pas cette taxe se verra poursuivi et condamné pour émissions illégales de CO2. Les condamnations prévues par le législateur en cas de non acquittement de son droit à respirer sont :
- Enfermement éducatif avec programme de soumission au exigences du droit à la vie.
- Condamnation aux travaux de contribution lucratifs au profit des entreprises de recyclage de l'air pour rembourser les taxes non perçues, celles en cours et une avance sur les mois à venir.
- Si le prévenu n'est pas mesure de travailler pour s'acquitter de la taxe, et ce, pour quelque raison que ce soit, il sera frappé d'une interdiction d'émettre du CO2, et toute mesure technique permettant que soient empêchées ces émissions pourra être appliquée au contrevenant.
- tout récidiviste verra sa peine précédente doublée à chaque constatation de l'infraction.
Le gouvernement espère, par cette loi, pouvoir assurer un développement planétaire encore quelques années.
Les quelques 37% de la population (prévisions de l'eau émès) qui seront empêchés de respirer permettront de sauver les praux fits de l'élite qui pourra ainsi continuer sa mission de sauvetage et de guide de l'humanité, que leurs noms soient bénis.