02/07/2008

Logiciels Libres - Kentica : Suite (et j'espere fin)

Mon billet d'hier a provoqué une réaction presque immédiate de la part de M. Batteux (auteur du logiciel privateur Kentika), qui a rectifié son discours.
Saluons la réactivité de l'auteur, merci Gilles pour avoir enlevé de votre argumentaire commercial de fausses affirmations qui attaquaient les Logiciels Libres. Ce faisant malheureusement, vous attaquiez toute une communauté[*] attachée à ses valeurs de liberté et de partage.

Pour mémoire[**], voici ce qui m'avais fait réagir dans la présentation de Kentika :

[*] : L'April compte aujourd'hui plus de 2200 membres en France, engagés dans la défense et la promotion des logiciels libre.
Promouvoir et soutenir le logiciel libre
[**] : Internet n'est pas qu'un média universel, c'est aussi une mémoire gigantesque dont on ne peut rien effacer. De multiple copies de ce qui est mis en ligne circulent et circuleront tant que vivra le réseau. Corriger une page ne fera pas disparaitre ce qui a été écrit un jour, d'autant que http://web.archive.org/ s'occupe de tout archiver et mémoriser pour permettre une restitution à postériori des différentes versions d'un document... N'oubliez jamais ça quand vous blogguez.


[AJOUT du lendemain] - J'ai dû modifier le présent billet suite à une sollicitation privée (ce qui colle pile poil à [**]... hasard ?), PMB n'étant pas le principal concurrent de Kentika.
Je m'excuse pour mon ignorance en géométrie des marchés (les segments pour moi relient 2 points, ou se montent sur un piston).
PS : Compte tenu de [**], je n'ai pas l'habitude de modifier un billet et préfère voir les lecteurs qui ne sont pas d'accord exercer leur droit de réponse dans les commentaire (même anonymes).
[QUESTION SUBSIDIAIRE] : Demain, peut-être...

01/07/2008

Kentika et son interprétation du Logiciel Libre


Parfois les gens se font une image faussée d'une idée ou d'un mouvement, à qui la faute ? Dans certains cas, le discours des militants est en cause... Trop engagé, trop militant, tellement militant que ça en devient sectaire, et c'est dommage, mais d'autres fois, c'est l'opposition au mouvement qui tente d'influencer une opinion encore crédible à coup d'arguments douteux (mais tellement bien écrits...)
C'est ce qu'a fait Gilles Batteux, Président de Kentika, dans cet article (version cache) le logiciel libre a (entre autres) "pour objectif de créer une clientèle captive".
Vanter les mérites de ses logiciels, c'est une chose, et c'est légitime de le faire, le comparer à d'autres logiciels se fait aussi à condition de rester de bonne foi, mais tenter de déstabiliser un mouvement (pas seulement le Logiciel Libre concurrent, mais tout le mouvement du Logiciel Libre) sur la base d'arguments fallacieux est tout bonnement inadmissible.
Que les choses soient claires Monsieur Batteux, le logiciel libre a pour objectif d'être libre !! Il a pour objectif de proposer à tout le monde, pro ou pas, l'ensemble du logiciel librement avec le full web inclus et la possibilité de le modifier ! Et contrairement à des éditeurs qui on un discours tendancieux comme le votre, il n'y a pas besoin d'être client de qui que ce soit pour avoir le droit d'utiliser un logiciel libre et de participer à une communauté dans laquelle les membres ne payent pas non plus pour partager ses connaissances avec une société qui au final les revend ! Qui est captif dans l'histoire ?? Essayez d'utiliser Kentika (même la version gratuite, inutilisable en milieu pro (!) ) sans l'accord de Kentika SAS, en plus, dans la même page on peut lire :
"A noter : Kentika SAS est depuis le 25 juin 2008 la seule société autorisée à délivrer des licences d'utilisation pour le logiciel et ses modules et ce pour toutes les versions. Toute licence non délivrée par Kentika SAS serait un acte de contrefaçon." Ce qui ressemble fortement à de grosses chaînes d'entraves privatrices qui me lient à l'éditeur sans moyen de m'en sortir plus tard.

Si je résume, c'est sûr qu'offrir une voiture, mais avec le frein et le moteur payant, et en donnant gratuitement l'accès au mode d'emploi, ce n'est pas se foutre du monde... Non c'est autre chose : "Notre vocation est au contraire de vous rendre autonomes et de vous permettre d'utiliser au mieux les technologies que nous mettons à votre disposition".

Merci pour vos conseils, si j'avais besoin d'un tel logiciel (Système Informatisé de Gestion de Bibliothèque), j'irai essayer PMB, téléchargeable librement en version complète, utilisable sans restrictions, avec un accès gratuit et aux documentations et aux sources du logiciel, le support gratuit de la communauté, et une offre commerciale de support et d'hébergement.