06/06/2008

On croit rêver

Ou plutôt cauchemarder, selon PCImpact, le gouvernement serait en train de demander aux différents fournisseurs d'accès et de contenus de signer une charte dite de "confiance en ligne".
Ne soyons pas dupes, le mot confiance dans cette charte signifie en fait sécurité, filtrage et assouplissement des conditions d'accès aux informations personnelles et privées concernant l'internaute (en libérant le demandeur de son obligation d'obtenir auprès d'un juge une réquisition, et en obligeant le fournisseur d'accès à répondre positivement aux demandes, même si elles sortent du cadre légal).
Espérons qu'il s'agisse là d'une mauvaise plaisanterie, et que la France ne se mette pas au même niveau que la Chine pour réaliser le filtrage et le contrôle d'Internet et de ses utilisateurs.
--
Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérites ni l’une ni l’autre.” Thomas Jefferson

Aucun commentaire: